Konstruktor, le reflex argentique DIY de Lomographie

Le jour où j’ai construit un reflex argentique

Il y a quelques temps, j’ai eu envie de me mettre « sérieusement » à la photo argentique. Retrouvez l’excitation et le plaisir de découvrir sa photo seulement après son développement, dans l’enveloppe tendue au labo. J’étais décidée à récupérer l’un des reflex de mes parents, ou celui de mon grand-père. Et puis finalement, ne sachant pas si les dits-reflex fonctionnaient encore, je me suis dirigée vers la lomographie, avec mon premier boitier : un Sardina, dont je vous parlerai très rapidement.

En fouinant sur le site de Lomographie, j’ai découvert le Konstruktor, un kit pour construire soi-même un reflex argentique, à partir de pièces en plastique. J’ai bien entendu eu un coup de coeur pour l’idée. Alors, quand j’ai vu qu’il était en promo au Salon de la photo, je n’ai pas longtemps hésité et j’ai dégainé ma carte bleue.

Un reflex en kit ? Are you serious ?

IMG_20141123_174105

Et bien… Oui. Le kit, qui comprend le reflex en lui-même, deux zooms et une « super cheminée » (qui servira à faire la mise au point).

On ouvre la boite ?

IMG_20141123_174127

« Ah ouais, quand même… »

Quand on ouvre la boite, on découvre une multitude de pièces, plus ou moins grandes, certaines regroupées en plaques (qui m’ont fait penser aux pièces de maquettes ou de Warhammer). Il est annoncé entre 1 et 2h de montage pour le reflex en lui-même, et environ 1/2h pour les 3 autres pièces.

Le tout est de bien s’installer, de bien regarder les pièces et le mode d’emploi pour comprendre le fonctionnement et… on se lance !

Première étape : l’objectif. Pas de soucis particulier, donc pas mal pour commencer. Un 50mm à f/10, qui parait parfait pour les portraits.

IMG_20141123_181332

(Je fais des jeux de mots pourris si je veux.)

Ensuite, on passe au viseur (que j’ai tendance à appeler « cheminée), qui permettra de voir ce que l’on photographie, afin de faire la mise au point.

IMG_20141123_182545

Ensuite, on attaque – enfin – les choses sérieuses : le boitier. Un conseil, armez vous de patience ET de deux aiguilles, pour ce foutu mini-ressort qu’il faut aller enclencher dans ce foutu petit picot.

IMG_20141123_203209

Prenez votre temps, et soyez certain de suivre scrupuleusement le mode d’emploi. J’avais mal mis une pièce dans le boitier, et en m’en rendant compte après avoir tout monté, j’ai dû tout démonter, pour tout remonter…

IMG_20141123_192408

Une fois le boitier terminé, il ne vous reste plus qu’à monter les zooms et le viseur grossisseur, en quelques minutes, et hop :

IMG_20141123_220452

Le Konstruktor est muni d’un mode Bulb, pour les longues pauses. Je ne suis pas certaine d’avoir tout à fait bien monté celui-ci, et j’attends donc de passer à la boutique pour avoir un avis avant d’insérer une pellicule 35mm (quelle qu’elle soit ;)) et tester enfin cette petite merveille.

IMG_20141123_222712

En tout et pour tout, et sachant que j’ai démonté et remonté entièrement le boitier 3 fois, j’aurai mis 3h à avoir un résultat satisfaisant.

Quelques petites choses à savoir

Une chose à savoir sur le Konstruktor : la pellicule ne tourne pas toute seule. Il faut donc, comme au temps de nos premiers appareils photos jetables, penser à tourner la petite manivelle. Sinon, gare aux doubles expositions non voulues !

Le compteur étant à priori capricieux (j’aurai tendance à vouloir coller la pastille sur le support pour ne pas qu’elle tourne), je vous conseille de noter le nombre de photos prises, pour ne pas mettre à développer une pellicule de 36 poses non terminée (sauf si c’est votre choix, bien entendu !).

Une dernière chose… Il est entièrement customisable, pour aller au bout de l’expérience DIY : un lot d’autocollants (de bonne qualité) est dispo dans le kit, mais rien ne vous empêche de sortir Posca, peinture, stickers pour faire de votre Konstruktor un objet unique !

D’ici quelques semaines, je vous montrerai le résultat de mes premiers essais. J’ai hâte de voir ça, surtout en regardant ces photos prises au Konstruktor… Pas vous ?

+ d’infos :
Le site de Lomographie
Lien direct pour l’achat (actuellement indisponible)

Publicités

4 réponses à “Konstruktor, le reflex argentique DIY de Lomographie

  1. En voilà un article qu’il est sympa !

    J’ignorais que l’on pouvait construire un reflex, ça doit être génial de découvrir comment cela fonctionne et comprendre les mécanismes que l’on a l’habitude d’utiliser sans y penser.

    Ça a cependant l’air un peu compliqué à monter quand tu ouvres la boite, limite ça fait un peu peur !

    Niveau taille, c’est comme un reflex numérique ? Plus petit ? Plus léger ?

    C’est un joli projet de te lancer dans l’argentique de manière plus poussé, j’ai vraiment envie de voir ce que tu vas nous sortir.

    (PS : J’adore les rajouts aux photos, ça complète bien l’article et en plus, c’est très drôle, bravo :) )

    • Merci pour ce gentil commentaire <3

      Niveau taille, je dirais qu'il est à peine plus grand qu'un compact, mais aussi large qu'un petit reflex. Le poids, plus léger forcément, même quand il y aura la pellicule. :)

    • Ce kit vaut 69€ si je ne me trompe pas. Pour l’instant, il n’y a pas d’autres objectifs, mais comme il est démontable, on peut penser que ça sera le cas à un moment. :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s