Road-trip en Angleterre : Comment s’organiser ?

(Cet article devait contenir des photos prises avec mon smartphone, notamment depuis le ferry. Mais, par une fausse manip de ma part, je crois bien que j’ai tout perdu. Cet article est donc un énorme pavé sans illustration, ou presque. Bon courage !)

Dernier article de cette saga autour de mon road-trip dans le Sud de l’Angleterre.
Maintenant que je vous ai (peut-être) donné envie de voir de vous-même ces paysages, ce patrimoine et tout ce calme, je vais (enfin !) vous expliquer comment faire pour organiser sereinement le même type de voyage.

Un impératif : le permis de conduire

La base pour un road-trip vous allez me dire. Mais mieux vaut ne pas oublier son papier (ou sa carte pour les nouveaux détenteurs) !
En Angleterre, on roule à gauche. « Jeune » permis que je suis (moins de 2 ans à ce moment là), et sachant que l’on nous a prêté une voiture, je n’ai pas osé conduire de tout le séjour en terre britannique. C’est donc mon barbu qui s’y est collé.

59572387

On a eu quelques petites frayeurs, surtout en pleine nuit sur de minuscules routes de campagne (là y’en a un qui vous dira que ça ne m’a pas empêché de dormir… Il a raison…). Mais tout s’est bien passé. Il suffit de répéter le matin « roule à gauche » une dizaine de fois, et tout roule ! (C’est le cas de le dire, ahem…)

Je ne vais pas vous cacher qu’on a souvent l’impression que les voitures d’en face vont nous rentrer dedans, mais on s’y fait vite. D’ailleurs, les routes anglaises sont très bien faites, et très bien indiquées. Gros coup de coeur pour leur rond-point, où chacun a sa file, permettant de ne pas se retrouver avec quelqu’un qui déboite comme un plouc devant nous. C’est aussi assez déstabilisant de ne pas voir « au bon endroit » le conducteur de la voiture d’en face ou d’à côté, mais on en a déjà un peu plus l’habitude, comme on croise relativement souvent des britanniques en France :)

Si vous avez assez confiance en vous au volant (j’ai beau très bien conduire, je flippe dès que je suis à l’étranger. Je refuse de conduire en Belgique par exemple.), n’ayez pas peur ! … Et attendez vous à quelques kilomètres de réadaptation au moment du retour en France.

Comment se rendre en Angleterre en voiture ?

Deux choix s’offrent à vous :

  • Prendre l’Eurotunnel, de Calais à Folkestone
  • Prendre le Ferry, avec la compagnie Brittany Ferries, de Ouistreham (par exemple) à Porthsmouth (par exemple)

De notre côté, nous avons choisi la deuxième solution, avec un aller tôt le matin, et un retour de nuit. Je n’ai jamais pris l’Eurotunnel et ne peut donc pas vous renseigner sur ce moyen de transport. Mais il semble rapide, et peu cher, selon l’offre que l’on choisit. C’est d’ailleurs peut-être le moyen que j’utiliserai une prochaine fois. Plus d’infos sur le site Eurotunnel.

L’avantage de Brittany Ferries, c’est qu’ils proposent des circuits liberté en voiture tout compris (traversées + B&B). Et ce, à des prix tout à fait acceptables.

La traversée en ferry

Si vous choisissez ce moyen, sachez qu’il vous faudra arriver au port environ 1h avant le départ. Après l’enregistrement (n’oubliez pas vos cartes d’identité/passeports !), vous serez dirigés vers la cale (la soute ?) du bateau, où vous laisserez votre voiture, frein à main enclenché, portes verrouillées. Et zou, direction les salons du bateau. Ou votre cabine, si vous avez pris cette option. D’ailleurs, si vous voyagez de nuit, prenez-la. La nuit que nous avons passé au retour, en siège couchette, a juste été horrible. Entre ceux qui ronflent, grognent, ceux qui oublient d’éteindre leur GPS (sachez que vers 2h du matin, le « tournez à droite » on a juste envie de le foutre à l’eau), et surtout, le peu de confort, on s’en est voulus d’avoir fait l’économie d’une cabine (de mémoire, environ 50€ à deux).

A bord, et selon l’heure, vous pourrez profiter des boutiques (souvenirs et accessoires pratiques), des restaurants, de la zone de jeux vidéos, ou bien du cinéma, déboursant quelques dizaines d’euros.

Pour nous, ça a été petit dèj perso et dessins animés sur tablette à l’aller, et « dodo » au retour.

N’oubliez pas de profiter de la vue. J’ai trouvé ça fabuleux, d’être au milieu de nulle part. Et l’arrivée, quelque soit le moment de la journée, vaut un passage par un des ponts.

Notre road-trip

Le circuit original

Plusieurs circuits sont proposés chez Britanny Ferries, pour tous les goûts, et toutes les bourses, en Angleterre, Irlande et Ecosse. Nous avons choisi de suivre, plus ou moins, le circuit « plein sud, jardins et Histoire« , de 6 jours et 5 nuits, qui semblait complet pour un premier voyage dans le sud de l’Angleterre. Et puis  bon, quand on parle de château et cathédrale à mon barbu, il perd un peu les pédales, ahah.

L’avis de Britanny Ferries

Circuit original : découverte des comtés du Dorset et d’Hampshire autour de cet immense parc végétal qu’est la New Forest. Dans cet endroit préservé, fait de landes et de forêts, de nombreux animaux sont en liberté. Adorables petits villages, magnifiques cottages et somptueux jardins vous seront révélés. Arrêt à Stonehenge et découverte du majestueux château de Leeds. Rythme très agréable et kilométrage faible.

Les lieux proposés et le faible kilométrage nous ont permis de trancher dans le choix proposé (certes, les prix pour l’Irlande nous ont aidé aussi ;) ).

Un programme par jour est proposé, mais libre à vous de faire ce dont vous avez envie ! L’obligation concerne juste les B&B, qui vous seront communiqués quelques jours après votre réservation. Pour le détail, vous recevrez votre road-book (avec les adresses des B&B notamment) un mois avant votre départ.

Circuit "Plein sud, jardins et Histoire" - Britanny ferries

Par rapport à ce programme, nous avons vu la plupart des propositions, et choisi de faire d’autres choses, ou de prendre notre temps. Parce que, mine de rien, le programme est très chargé !

Le circuit réalisé

  • Jour 1 : (Arrivée vers 14h heure locale) Portsmouth (le centre commercial) / Winchester / nuit à Salisbury (environ 100 km)
  • Jour 2 : Beaulieu / Lyndhurst / Salisbury (environ 100 km) (Un arrêt à Exbury était prévu, le temps nous a fait changer d’avis)
  • Jour 3 : Stonehenge / Avebury / nuit à Emsworth (environ 200 km)
  • Jour 4 : Chichester / Arundel / Brighton / nuit à Rolvenden (environ 140km)
  • Jour 5 : Leeds Castle / Ashford / nuit à Rolvenden (au départ, Canterbury était prévu – environ 100 km)
  • Jour 6 : Rye / Hastings / Portsmouth (environ 150 km) (au départ, on voulait refaire un arrêt à Brighton avant d’arriver à Portsmouth, mais on a préféré jouer la sécurité, pour ne pas rater le ferry, en début de soirée)

Du coup, vous pouvez remarquer que je n’ai pas fait d’article pour chacun des lieux que nous avons visité. Il manque à l’appel :

  • Portsmouth, nous avons « visité » le centre commercial près du port, pour assouvir mon besoin de shopping (et mon envie de CD à pas cher chez HMV). Le lieu est très sympa, au bord de l’eau. On y a passé notre dernière soirée, en s’offrant un dîner dans une chouette pizzeria.
  • Rolvenden est un bled paumé au milieu de nulle part. Depuis le B&B, on pouvait prendre notre douche en entendant les moutons. Sachant que le point de repère était un moulin, ça vous donne une idée. J’ai plutôt adoré être au milieu de nulle part, au calme. Un autre point de vue de la vie à l’anglaise :)
  • Et enfin, Emsworth est une petite ville portuaire, vraiment très mignonne, qui nous a valu une chouette balade au bord de l’eau au coucher du soleil. Je n’avais pas mon reflex, seulement mon Sardina (je vous en parle bientôt, d’ailleurs !), et n’ai donc pas eu de photos pour alimenter un (tout petit) article.

Pour les photos de ces lieux, direction Le petit monde de Rendar.

Sur la page Facebook du blog, vous m’avez demandé si je ne regrettai pas de n’avoir pas fait certains endroits. Plus ou moins. J’aurai aimé avoir le temps de voir Canterbury par exemple. Ou de m’arrêter sur le chemin, pour profiter d’une jolie vue. Nous avons vu beaucoup de belles choses durant ces 6 jours, et si je dois regretter une visite, je dirai facilement celle de Leeds, qui m’a laissé un goût de trop peu. Et bien entendu, je suis « déçue » de ne pas avoir pu profiter pleinement d’Avebury, qui semblait être un village totalement atypique.

Je dois bien avouer une chose, c’est que ce road-trip n’était pas du tout des vacances reposantes ! Généralement, on se levait vers 7h30, pour se coucher aux alentours de 23h, avec un certain nombre de kilomètres dans les pattes.

Beaulieu - National Motor Museum © Molly Bee

Les astuces pour un voyage inoubliable

  • Acheter un guide (notre choix s’est porté sur le guide Michelin), demandez l’avis de vos proches s’ils ont déjà visité la région, flâner sur l’Internet, et surtout, demandez l’avis des personnes que vous rencontrerez sur place ! Rien ne vaut les conseils d’un britannique !
  • N’oubliez pas votre GPS, avec la carte adéquate. Sachez aussi que si sur la carte, la distance n’est que de 30 ou 50km (par exemple), ne pensez pas la faire en moins d’1h ! Nous n’avons fait que très peu de trajets uniquement sur autoroutes, la plupart ayant été faits sur des petites routes, limitées à 50km/h (voire moins). Et faites vous un post-it avec les équivalences miles/km heure… Histoire d’éviter des contraventions :)
  • Ayez de la monnaie sur vous, pour les parkings. Ces derniers sont à privilégier, si vous voulez être certain de retrouver votre véhicule à votre retour !
  • Accrochez-vous sur l’accent ! A Londres, j’arrive à comprendre presque sans soucis ce que l’on me dit. Durant ce séjour, je ne compte pas le nombre de fois où j’ai fait répéter, ou celles où j’ai regardé mon barbu pour qu’il m’aide.
  • Prenez votre temps ! Dites-vous bien que non, vous ne pourrez pas tout faire. Choisissez ce que vous ne voulez absolument pas manquer, et concentrez-vous dessus. S’il vous reste du temps certains jours, profitez-en pour vous arrêter « au petit bonheur la chance », en passant dans un mignon petit village, à un point de vue superbe, etc.
  • Bien entendu, vous pouvez choisir d’organiser entièrement votre circuit, B&B compris. Mais la formule proposée par Brittany Ferries est avantageuse, et ne vous bloque pas (totalement) dans le déroulement de votre séjour. Vous aurez ainsi l’assurance d’un logement (plus que) convenable.

Si vous avez des questions, ou des conseils à donner que j’aurai oublié, n’hésitez pas, les commentaires sont faits pour ça !

Publicités

3 réponses à “Road-trip en Angleterre : Comment s’organiser ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s