[Mnom] Et la bobinette cevicheria

De jour en jour, je fais des progrès dans les titres à la con, vous trouvez pas ? Dans quelques semaines, je serais bonne pour envoyer ma candidature à M6, pour faire le titrage des infos. Go on girl !

Revenons-en à nos cochons d’Inde.

Aujourd’hui, je vous propose de faire un voyage, papillèrement parlant. Direction l’Amérique du Sud, et plus particulièrement, le Pérou ! Enfin… Arrêtez vous à Châtelet-les-Halles, à Paris, et allez fureter du côté du quartier Montorgueil (tellement, tellement agréable comme quartier. Je crois que si j’habite un jour à Paris, ça sera là.). Empruntez la jolie petite rue Marie Stuart, et arrêtez vous au numéro 16.

La Cevichera

La Cevicheria. On y est.

Vous serez accueilli très agréablement par des demoiselles toutes pimpantes, un peu comme à la maison. Une fois la carte en main, elles vous expliqueront le principe des ceviches. A prononcer cévitché. Mais comme  vous aurez déjà lu mon article, vous ne serez pas étonné d’apprendre que c’est un plat de poisson cru, spécialité de l’Amérique du Sud, et plus particulièrement du Pérou.

Oubliez les sashimi et autres spécialités japonaises. Ici, le poisson est mariné dans du citron, du gingembre, des épices, du basilic, et j’en passe. A la Cevicheria, les produits sont frais du matin, achetés aux commerçants du marché Montorgueil.

10653890_10152415876078382_2110075504_n

La carte change tous les jours, preuve de la fraicheur des ingrédients. Votre palais ne vous mentira pas sur ce point non plus, promis.

Pour deux, il est conseillé de prendre 3 à 4 cheviches (à partager, ou non), et 2 accompagnements. Novices que nous sommes, notre choix s’est porté sur :

  • le traditionnel ceviche de sebaste sauvage à la péruvienne (leche de tigre, céleri, oignons rouges, mais et patates douces),

La Cevichera - Ceviche péruvien

  • un ceviche de daurade royale basilic,

un ceviche de daurade royale basilic

  • et un ceviche de saumon d’Ecosse mangue.

un ceviche de saumon d'Ecosse mangue

  • Le tout accompagné d’une purée de patate douce au cheddar et un ceviche de champignons.

Ceviche de champignons

Bon. Les photos ne rendent pas hommage aux plats. Rapport au peu de lumière et à mon téléphone.

Le premier plat, fait minute – comme tous les plats -, sous nos yeux (ou presque, la cuisine se situe juste derrière le bar, et les odeurs aiguisent très vite nos papilles affamées), à nous être servi est le ceviche de daurade. Bon, alors, déjà, le basilic et moi, c’est une grande histoire d’amour, comme pour les tomates cerises qui l’accompagne. Et bien le tout, pfiouuuh, trop mnom ! Tellement qu’une fois notre repas terminé, on en a commandé un deuxième. Gourmandise, tout ça. Le poisson est fin, hyper frais, la marinade pique un peu, mais c’est juste pour mieux relever le tout. Le voyage commence bien !

Jusque là, je ne connais pas la patate douce, comme je n’avais jamais eu l’occasion de goûter. Et bien je n’ai pas été déçue ! Le cheddar semble apporter un gros plus, en relevant le goût : bingo !

10589674_10152415875808382_1232241334_n

Les autres ceviches, de poissons comme de champignons, sont tout aussi bon. Le traditionnel ceviche (celui-ci, vous pourrez le retrouver tous les jours) surprend avec son maïs grillé qui croque sous la dent. Le saumon/mangue est plus fin, et fondant sur la langue. Et que dire du ceviche de champignons ? Mon mec (qui, déjà, n’aime pas le poisson) n’aime pas les champignons crus. Ici, on a presque du se battre pour finir l’assiette.

Voilà. C’était bon. Très très bon. A se lécher les babines pendant 10 minutes une fois le repas terminé, et ne « surtout pas » prendre de dessert pour garder encore un peu le goût. (Bon, je dois avouer que la pana cotta au fruit de la passion me faisait quand même vachement de l’oeil.)

10621859_10152415876188382_466203329_n

Pour ne rien gâcher, le lieu est très agréable, dans une ambiance loft sans tomber dans l’industriel. Les suspensions propagent une lumière douce, propice à un moment en amoureux, ou en petit comité. L’équipe (totalement féminine) de ce bar à ceviches est super agréable, allant même jusqu’à rire de nos blagues pas drôles (sachez le, on peut pas épouser la cheffe, quelqu’un nous a déjà doublé).

10602632_10152415876048382_1618250775_n

Le (petit) bémol ? Le prix. Il faut avouer que c’est pas donné. Chaque ceviche coûte une dizaine d’euros, les accompagnements entre 5 et 8€. Avec nos 4 ceviches de poisson et nos 2 accompagnements, nous en avons eu pour 56€.

10656543_10152415875663382_337883117_n

Ca pique un peu. MAIS la qualité étant là, je ne trouve pas « si » exorbitant que ça. Du coup, ce n’est pas le resto où on ira toutes les semaines, mais plus pour une occasion plus ou moins particulière.

En bref
La Cevicheria – Leur page Facebook

  • Où ? 16 rue Marie Stuart, Paris 2 (métro Châtelet les Halles)
  • Quand ? Ouvert tous les jours de 12h à 15h et de 19h30 à 22h – sauf dimanche soir et lundi
  • Le prix ? Chaque plat (sans accompagnement) coûte une dizaine d’euros. A part si vous avez une toute petite faim, je pense qu’il faut 2 ceviches et 1 accompagnement pour ne pas sortir affamé. Du coup, l’addition monte vite.
  • L’accueil ? Très bon. Nous sommes arrivés tôt, alors qu’il n’y avait pas grand monde, mais même lorsque la salle était à peu de chose prêt comble, on a été chouchouté.
  • Le lieu ? Assez petit mais bien agencé, avec des tables pour 2 comme une grande tablée pour 10. L’ambiance est douce, on se sent un peu comme à la maison, finalement. L’idée de la cuisine derrière le bar est, à mon sens, hyper cool : on est certain que les plats sont faits minutes, et l’odeur qui en émane aiguise l’appétit. Par contre, dès qu’il y a un peu de monde, le volume sonore peut vite monter (sans pour autant être totalement désagréable).
  • Une note ? Seulement à cause du prix (et de mon petit budget), 8/10. C’est frais, original, bon. Et le tout placé dans un quartier où il fait bon se promener. Parfait ! Un conseil, pensez à réserver ! On a eu de la chance d’avoir de la place :)

10656278_10152415875793382_508049008_n

Publicités

2 réponses à “[Mnom] Et la bobinette cevicheria

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s